Il n’y a vraiment que l’assurance responsabilité civile qui est obligatoire aux associations. Les autres sont facultatives. Cependant, elles sont sollicitées à en souscrire afin de se prémunir des risques liés à leurs activités. Cela leur permet aussi de prévenir ses membres des éventuels dangers qu’ils encourent en tant qu’adhérents.

L’assurance responsabilité civile

Durant toute la période d’exercice d’une association, quel que soit son domaine d’intervention, elle doit souscrire une assurance afin de protéger ses membres. La loi du 1er juillet 1901 oblige à toute association de disposer d’au moins une assurance responsabilité civile. Cette dernière permet de les préserver de tout risque financier s’il y a lieu de dommages pouvant être causés par un tiers. Il n’est pas rare que les associations organisent divers événements. Ils peuvent être sportifs, culturels mais aussi des levées de fond. Il vaut mieux alors que ces associations souscrivent une assurance responsabilité civile. Dès que l’activité réalisée présente des risques, il est essentiel de disposer de ce type d’assurance. Celle-ci peut être des accueils des mineurs, des manifestations sportives, des services d’hébergement de personnes vulnérables et bien d’autres encore.

L’assurance habitation

Pour couvrir les locaux, les associations sont sollicitées pour souscrire une assurance multirisque habitation. Elles doivent au moins disposer d’une garantie des risques locatifs. Bien que cela ne soit pas obligatoire, si elles sont propriétaires du local en question, elles ont tout intérêt à y souscrire pour se prémunir des risques. On cite entre autres les incendies, les dégâts causés par les catastrophes naturelles ainsi que le bris de glace.

Tout ce qui pourrait engendrer des dégâts au siège de l’association sera couvert par cette assurance. En cas de vandalisme et de cambriolage, une partie des dommages seront pris en charge par la compagnie d’assurance. Toutefois, il faut bien préciser que cette assurance ne couvre pas les autres biens, à savoir les voitures. Pour ce qui est des objets valeureux, ils peuvent être couverts en fonction du type de contrat d’assurance choisi.

L’assurance automobile

Il arrive aussi que dans l’exercice de ses fonctions, une association puisse avoir besoin d’un ou de plusieurs véhicules. Il est donc important de souscrire une assurance automobile. Elle permet de couvrir les dommages matériels, mais aussi corporels engendrés ou subis par l’assuré. Une assurance tout risque reste ce qu’il y a de plus recommandé. Toutefois, si vous hésitez à choisir, vous pouvez très bien vous faire accompagner.

Peu importe l’activité d’une association, elle a tout intérêt à souscrire une assurance. Cela servirait à couvrir les dommages corporels et les dégâts matériels relatifs à leurs activités. Il est possible d’assurer les membres, tout comme le bâtiment siège de l’association et ses véhicules. Vous l’aurez compris, les assurances sont essentielles dans une association notamment lorsque sa responsabilité est engagée. Il est alors important que vous preniez le temps de souscrire une police d’assurance qui ressemble à votre association et qui répondra à ses besoins en matière de protection. Si vous êtes à la recherche d’une assurance, vous pouvez vous tourner vers SMACL : l’assurance des associations. Rendez-vous sur https://www.smacl.fr/assurance-associations/mon-association pour plus d’informations.